Nuit à l''auberge

Aller en bas

Nuit à l''auberge

Message  Kalirian le Sam 14 Mai - 14:12

Après la discussion avec l'inconnu, Kalirian se mit à marcher d'un bon pas. Il se faisait tard. Il devait manger, dormir. Après quelques tergiversions, il trouva enfin une auberge. Enfin, auberge était un bien grand mot... Mais il avait l'habitude de dormir à la belle étoile. Alors qu'était-ce une couverture grouillant de vermine? Et puis le sourire modeste de la tenancière allié à son regard reconnaissant valait bien cet effort-là.
Après avoir payé son dû et avoir gravi les marches grinçantes, il ouvrit la porte de sa chambre, ferma du mieux qu'il pu le volet malmené et posé ses maigres affaires sur le sol. Ceci fait il s'allongea tel quel sur sa couche. Les yeux ouverts fixant le plafond, il s'interrogeait sur l'homme d'aujourd'hui. Ce regard. Ce regard vide de désespéré. Ces mots qui raisonnaient encore dans son coeur plus même que dans sa tête... Il voudrait le revoir, peut-être. C'était quelque chose de nouveau. Différent des nobles obséquieux, des paysans méfiants et des citadins reconnaissants. Différent de lui-même aussi. C'était un égal.
C'est sur ces pensées étranges, presque dérangeantes qu'il sombra dans le sommeil.
Un sommeil, malheureusement, de nouveau agité...
avatar
Kalirian
Prêtre Guérisseur

Messages : 37
Points : 46
Réputation : 1

Feuille de personnage
Lieu de résidence: Nomade
Métier/Fonction: Prêtre Guérisseur
Année de naissance: 1807

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nuit à l''auberge

Message  Kalirian le Mer 1 Juin - 23:55

Une lanière de cuire. Schlak.Une peau claire. Schlak. Des coups dénués de colère. Schlak. Méthodiques. Schlak. Mordants. Schlak. Du sang. Schlak. Sur la peau claire. Schlak. Le bruit de s'arrête pas. Métronome constant, régulier. Les coups s'abattent. Implacables. Pendant quelques secondes, une minutes peut-être, le sommeil de Kalirian a été l'alternance de ces scènes fugaces et d'un noir assourdissant. Puis, il vit un regard. Jeune. Si jeune. Douloureux. Schlak. Il ne semblait même pas chercher à se protéger. Schlak. Il était face à sa pire ennemie : la résignation.
Derrière l'ombre indistinct de l'homme au fouet, il distingua enfin de quoi situer l'évènement : un château. Lusen.
Il se réveilla en sursaut. En sueur. Peu importe l'heure. Il partait.
avatar
Kalirian
Prêtre Guérisseur

Messages : 37
Points : 46
Réputation : 1

Feuille de personnage
Lieu de résidence: Nomade
Métier/Fonction: Prêtre Guérisseur
Année de naissance: 1807

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum